NOUVELLES
AU SUJET DE JBG

A
Stacks Image 1111

Une Subvention de développement Savoir : Équité, diversité et inclusion dans les industries culturelles: quel est le rôle des organismes culturels?

Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada a accordé à Julie Bérubé (chercheure principale), Jacques-Bernard Gauthier (cochercheur) et Vivek Venkatesh (cochercheur et professeur à l'Université Concordia) une subvention en vue de la réalisation d'un projet de recherche poursuivant les 5 objectifs spécifiques suivants : (i) documenter les pratiques et les perceptions relatives aux questions d’équité, de diversité et d'inclusion chez les artistes; (ii) documenter les pratiques et les perceptions relatives aux questions d’équité, de diversité et d'inclusion chez les organismes culturels; (iii) analyser le compromis entre les systèmes de valeurs des artistes et des organismes culturels face aux questions relatives à l'équité, la diversité et l'inclusion; (iv) explorer la complémentarité entre la théorie de la structuration de Giddens et la théorie de la justification de Boltanski et Thévenot afin de jeter un regard différent sur les pratiques (décrites en i et ii) et sur le compromis (décrit en iii) et enfin (v) outiller les publics cibles (organismes culturels) à l’élaboration et la mise en œuvre de politiques, d’ateliers de formation et de matériel d’accompagnement en équité, diversité et inclusion pour les artistes et les employés œuvrant au sein des organismes.

Les contributions de Jacques-Bernard Gauthier à ce projet de recherche s'arriment aux défis à relever sur le plan, d'une part, méthodologique quant à l'étude des pratiques, et, d'autre part, théorique quant à complémentarité potentielle entre Giddens et Boltanski et Thévenot.
Stacks Image 1113
Stacks Image 1084

COOPETITION IN PROJECTS IN CULTURAL INDUSTRIES est paru dans The Journal of Modern Project Management.

Résumé. This paper addresses the following question: what happens when people pool their resources in a project but also compete for market share? This question is at the heart of project management in the cultural industries. To be viable, these projects must find a compromise between competition and collaboration. To conceptualize this compromise, we used the theoretical framework On Justification by Boltanski and Thévenot (2006). These authors represented society with six independent worlds, and they explored compromises between the various worlds. We associate competition with the market world and collaboration with the civic world. Boltanski and Thévenot (2006) did not find a figure of compromise between these two worlds, but we suggest that coopetition is a viable form of compromise. We undertook 50 semi-structured interviews with professional visual artists to empirically support our assumptions that (1) coopetition is the answer to our initial question, and (2) it is the figure of compromise between the market and civic worlds. Our findings contribute to the literature on coopetition in project management by presenting three typical cases of coopetition in projects in cultural industries: artwork creation projects, art exhibition projects in private galleries, and art exhibition projects in cooperative galleries. We also contribute to the literature on Boltanski and Thévenot (2006) theoretical framework by exploring a new figure of compromise.

Pour plus de détails sur cet article de Julie Bérubé et de Jacques-Bernard Gauthier, je vous invite à suivre le lien suivant :
https://www.journalmodernpm.com/index.php/jmpm/article/view/525

Stacks Image 1087

Atelier sur la communication scientifique : Jacques-Bernard Gauthier est l’un des conférenciers de la semaine des cycles supérieurs à l’Université du Québec en Outaouais.


Julie Bérubé et Jacques-Bernard Gauthier ont développé un atelier sur la communication scientifique qui s'adresse aux étudiants des cycles supérieurs qui désirent présenter les résultats de leur recherche dans des congrès scientifiques. Elle aborde dans un premier temps les différents types de soumissions et de présentations. Ensuite, le cœur de l’atelier sera consacré aux communications de type présentation orale et nous passera en revue les éléments qui devraient être présentés dans le cadre d’une telle présentation. Elle se conclura en proposant des liens entre les communications scientifiques et les articles scientifiques. Cet atelier est particulièrement pertinent pour les étudiants qui veulent présenter dans des congrès comme l’Acfas.

Julie Bérubé et Jacques-Bernard Gauthier vous donnent rendez-vous le 11 mars à 18h au local B-1022 du Pavillon Lucien Brault de l'Université du Québec en Outaouais. Pour le programme complet de la semaine voir :
https://uqo.ca/semaine-cs/programmation-semaine-cycles-superieurs-gatineau

L’architectonique spatiale d’Henri Lefebvre comme levier à une étude normativiste des projets dans le secteur de la santé

Voilà le titre de la proposition de thèse qu'a présenté avec succès Johanne Paradis, candidate au Doctorat en administration-Gestion de projet de l'Université du Québec en Outaouais.

La proposition de thèse de Johanne Paradis a comme thème phare la santé, et le soin comme pratiques en découlant. L’objectif général de recherche poursuivi par Johanne Paradis consiste à explorer comment le projet peut être autre chose qu’un levier à l’efficience organisationnelle dans le système de santé québécois. Pour y répondre, nous posons deux questions : (i) comment la gestion de projet conceptualise-t-elle le soin et (ii) comment est conceptualisé l’espace en gestion de projet dans le domaine de la santé.

Comment la gestion de projet conceptualise-t-elle le soin ? Une recension des écrits scientifiques permet de constater que le projet dans le secteur de la santé retient l’attention que de quelques auteurs en gestion de projet. En effet, peu de recherches portent sur des projets en phase avec la mission première d’un système de santé : le soin. Les travaux qui portent sur le soin laissent en plan une partie prenante importante au projet : le patient. En ce qui a trait à la conceptualisation de l’espace (2ième question), elle diffère selon qu’il s’agisse de la tradition en gestion de projet ou du courants critiques en gestion de projet.

Conséquemment la recherche doctorale en cours poursuit les deux objectifs spécifiques suivants : (1) bâtir une architecture conceptuelle structurationniste de la constitution de l’espace afin d'intégrer le patient comme partie prenante "agentifié" et le projet comme occasion de définir autrement l'espace de santé et de soins et (2) étudier empiriquement tout mouvement de structuration de façon à bonifier l'architecture proposée au point (1). Une première version du cadre conceptuel a fait l'objet d'un papier long et d'une présentation dans le cadre de la
9e édition du Making Project Critical. Quant à la démarche empirique, elle croise l'étude de cas et l'ethnographie. Plus concrètement, il s'agit d'étudier le cas du projet de la formation en médecine en Outaouais en l'expérimentant de l'intérieur.

La proposition de thèse sous la supervision du professeur Jacques-Bernard Gauthier a été présentée au jury et à la collectivité université le 9 décembre 2019. Jacques-Bernard Gauthier tient à féliciter Johanne Paradis pour la qualité du travail réalisé.

Le programme court de deuxième cycle en Méthodologie de la recherche en santé et services sociaux mis au point par Jacques-Bernard Gauthier a franchi avec succès toutes les instances universitaires. Ce programme qui a été développé pour être donné totalement en ligne sera très prochainement offert par l’UQO.

Ce programme fait suite à des enseignements et à des travaux conduits depuis un peu plus d’une vingtaine d’années et analysant les bases philosophiques, théoriques et méthodologiques sur lesquels s’érige la recherche en management et en santé.

Le professeur Jacques-Bernard Gauthier est toujours en veille de possibles collaborations à moyen et long terme avec des partenaires intéressées, tout comme lui, à développer l’enseignement et des réflexions universitaires autour des méthodologies de la recherche et de leurs fondements. Vous pouvez communiquer avec le professeur Jacques-Bernard Gauthier à l'adresse suivante :
Jacques-Bernard.Gauthier@uqo.ca